jeudi 28 janvier 2016

Peugeot 203 - Fury Road - [1]

Heller – réf. 80160


Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à lire l’article introductif sur ma passion des maquettes de voiture Heller au 1/43ième.


A force d’acheter des boîtes Heller, il devait bien arriver un moment où j’allais en ouvrir une… et commencer dans la foulée à monter la maquette ! Je sais que j’ai déjà quelques sujets sur le feu, mais mon impatience à bricoler une voiture est trop grande.
Pour une reprise, je choisis un sujet qui me donne quelques libertés : Fury Road. Rien d’innovant, mais c’est une première pour moi.
J’ai l’idée de la mise en scène, quelques détails pour meubler le décor; j’ai trouvé dans ma boîte à stock la figurine adéquate. Et j’ai la voiture !
La base est donc la Peugeot 203. J’ai en tête quelques ajouts/modifications pour la « post apocalypser », sans pour autant la dénaturer. Je ne veux pas d’une voiture « à la MadMax » :o).
La figurine est « Kara's last stand » de la gamme Studio McVey. L’échelle me parait bonne, elle correspond au 1/43ième. D'ailleurs, toutes les figurines de cette gamme ne sont pas exactement à la même échelle, elle varie d’un sculpteur à l’autre.


Deux vues de la mise en scène.
Pour ma collection de maquette Heller, le socle sera toujours le même cadre photo en bois aux dimensions identiques, vernis de couleur chêne foncé (voir l’exemple de la Lancia Delta S4 ).





C’est impressionnant tout ce qu'on peut trouver sur le web ! Je voulais des photos du train avant (je voudrais montrer les roues tournées), de l’intérieur de la voiture (qui est bien vide sur la maquette), des sièges avant… Il y a tout ! Impossible de ne pas avoir l’information recherchée en photo !
Cette profusion d’information m’a fait changer un peu mon fusil d’épaule. Je voulais initialement fermer toutes les fenêtres de la 203 et me consacrer rapidement à la peinture, mais je ne peux m’empêcher de détailler un peu cet intérieur. Et donc, je réouvre les fenêtres, et le temps file et glisse :o)
Passons aux photos.
J’ai sur-élevé le train arrière, pour abaisser l’assiette de la voiture (comme si elle était chargée du coffre). Pour ce faire, j’ai ajouté une barre en plastique sous le train arrière.






Je trouvais les roues trop fine pour mon histoire. Comme elles sont présentées en deux parties dans la maquette, il est facile d’insérer une feuille de plastique pour les élargir.

 






J’attaque les fauteuils avant à la scie ! Sur la maquette, est proposée une banquette à l’avant. Je préfère la version avec sièges séparés. Pour accentuer cet effet, ils ne seront pas alignés, et les dossiers auront une inclinaison différente. Puis, je travaille à la lime chaque fauteuil, pour retrouver les arrondis et une symétrie du dessin des coussins. Pour le fauteuil passager, j’ai donné un coup de cutter au pli du siège (cela fragilise le plastique), et j’ai modifié l’inclinaison du dossier.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire