mardi 7 février 2012

[Tutti tuto Matos] Boîte de transport

Ce petit tutoriel est à prendre comme un exemple dont vous pouvez vous inspirer pour votre propre boîte de transport, selon les matériaux que vous avez à disposition, que ce soit une boîte en plastique, en métal, en bois.
C’est surtout le principe de fixation (vis de Ǿ 6mm / insert dans le socle / planche percée et rail coulissant dans la boîte) qu’à mon avis il faut retenir. Avoir le même diamètre de vis (surtout au sein d’un même club) est important, cela permet à chacun de transporter facilement les figurines des autres membres du club en cas de déplacement groupé.

Un grand merci à mon grand-père, sans qui cet article n’aurait pas avancé d’un iota. Ce sont ses mains qui sont visibles sur les photos, pendant que j’essayais de prendre des photos pas trop floues

Le socle des figurines
1. Le matériel      

Le socle en bois, l’insert (à pas de vis externe vis à bois, et pas de vis interne classique pour vis de Ǿ 6), une vis de Ǿ 6 à tête CHC (tout autre vis peut faire l’affaire).                     



 


2. Perçage

Le trou est percé du diamètre externe de l’insert (ici mèche de Ǿ 8)

















3. Mise en place de l'insert


Avant de visser l’insert, je badigeonne le pas de vis d’araldite. Ainsi, il n’est plus possible que l’insert sorte de son logement. Pour visser l’insert, j’utilise la vis CHC. Les deux ouvertures de l’insert sont placées vers le bas (ce n’est pas une entaille pour un tournevis, c’est un espace pour évacuer les mini copeaux résultant du vissage de l’insert dans le bois).

      


   

4. L’insert est en place.


Non montré sur la photo, j’ajoute toujours une feuille de feutrine sous le socle. En plus du côté esthétique, la feutrine permet d’amortir un peu les vibrations pendant le transport.






La boîte de transport
1. Le matériel :

    
# 2 boîtes de Thé Lu vide
# une cornière aluminium en U
# une planchette (aggloméré, plastique… de dimensions 225x200x6. Evitez l’isorel qui est cassant et fragile). Les trous sont percés à 6,5 (les vis étant de Ǿ 6)
# des rivets pop de Ǿ 3,2 (les trous sont percés à 3,5)







La fabrication de la boîte
2. Découpe du fond de la boîte


J’ouvre à l’ouvre-boîte le fond d’une des deux boîtes. C’est cette boîte qui recevra le couvercle.

     





La boîte découpée













3. Découpe des angles

          
Afin d’imbriquer aisément les deux boîtes, je découpe à la cisaille les angles de la boîte avec fond.






4. Rivetage des deux boîtes Lu




Les deux boîtes sont soudées l’une à l’autre avec des rivets pop (c’est magique, ces petits rivets).
Il faut compter trois rivets par face.








 Les deux boîtes sont rivetées.








 

5. Les rails de soutien de la planche-support des socles de figurines



Préparation des rails en aluminium. Les rails seront eux aussi fixés dans la boîte à l’aide de deux rivets, à raison de deux rivets par rail.
Découpe des rails à la scie à métaux.            




Perçage des rails pour les rivets.

















La pose des rails est délicate. Ils doivent être horizontaux, et parallèles l’un à l’autre afin de ne pas gêner le glissement de la planche (avec les figurines dessus, il vaut mieux que tout glisse en douceur et sans à-coups). De plus, pensez à les placer suffisamment haut pour permettre le passage des têtes de vis que vous allez utiliser pour fixer vos figurines sur la planche.
Un rail riveté à la boîte.



 Les deux rails posés.







 
Les têtes de rivets ont dues être limées un peu pour le passage de la planche.







 


6. Pose d’une anse de transport.

La anse est elle aussi rivetée.
J’ai tendance à la décaler vers l’avant de la boîte, pour que la boîte bascule vers l’arrière quand je la porte par la anse. Ainsi, pas de risque que la planche avec les figurines ne glissent vers l’avant hors de la boîte.




 

7. Préparation de la planche

Je perce déjà quelques trous à distance régulière (sachant que la majorité de mes socles sont de même section). Cela ne m’empêchera pas de repercer par la suite à la demande, pour le transport de pièces particulières.





8. Fixation du socle sur la planche


      










9. Quelques unes de mes boites de différentes tailles, pour les différents cas de transport (beaucoup de figurines, juste une ou deux, en voiture, en moto…).


      








Boîte de transport version JNC
Suite à notre rencontre en Italie, suivi de quelques échanges par mail, Jean-Noël « JNC » a réalisé une boîte de transport légèrement différente… dans son matériau de base !  Voici donc un autre exemple de ce qu’il est possible de faire, avec un peu d’imagination.
     
1. Travail préparatoire.

La caisse de départ est un cube de rangement bureautique.
Pas cher à Carrefour. Seul le dernier tiroir est conservé.
       









2. Le « couvercle » de la boîte est fixé sur le tiroir.
Le tiroir est maintenu en position « fermée » pour le transport grâce aux trois vis sur le sommet de la boîte.
    











3. La boîte fermée, prête au transport. Il est prévu que le tiroir lui-même soit percé, comme la planche de mon exemple.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire