lundi 17 août 2015

Camion soviétique ZIS-5 (maquette Zvezda au 1/100 - ref 6124) - Part 6 - Fin

 J'ai une pensée pour Cyril, qui m'encouragea d'un commentaire, au tout début de ce projet.

 
Poursuite du vieillissement
 Photo du mélange que j’utilise pour simuler la boue (sur le camion et sur la route) : vernis à bois, un peu de colle blanche, de la poudre de terre colorée.







L’idée, à cette étape, est de poursuivre le travail de patine sur l’ensemble du camion. Et dans le même temps, de reprendre les détails pour rendre les volumes et les détails du camion plus lisible.
La peinture blanche, bien qu’éraillée, est encore trop blanche. L’ensemble du plateau en bois est trop monobloc, on ne détecte pas les différents matériaux.
Globalement, j’affine toutes les salissures (toujours à la peinture à l’huile). Et si je détaille:
 - Je redonne du volume en reprenant au marron foncé orangé (ce qui donne l’effet rouille lorsque la peinture est diluée) dans les différents creux de la carrosserie.
- J’ajoute des jus de couleurs orangés (cela simule donc la rouille) dans certains angles, autour des parties métalliques (charnières, supports de ridelles), sur certaines surfaces blanches comme le toit. - Au pinceau fin, je redessine les portières, les contours de fenêtres (d’abord l’ombre, du marron presque noir, surligné d’un trait blanc).
- Toujours au pinceau, au blanc pur, je reprends les parties anguleuses de la carrosserie (capot, marchepieds, haut de caisse).
- Je reprends au noir le pourtour des vitres (pare-brise en 3 morceaux, fenêtres des portières) - Je brosse légèrement, au gris clair, la grille du radiateur. Il faut faire attention, la sculpture ultrafine peut facilement être empâtée.
- Je mets en couleur le phare (le verre est simulé avec de la peinture argent, puis je dessine la partie métallique en vert et rouille).
- Enfin, je passe différents jus (plus ou moins dilués) de marron et de vert anglais sur l’ensemble du chargement. La grosse majorité est constituée de caisses en bois. J’ajoute quelques jus de marron orangé sur les tubes et profilés métalliques, et quelques touches de blanc pur sur les arêtes.






Les finitions
Il y a encore un peu de travail de peinture à faire pour finir cette maquette.
- Après le travail de la session précédente, les petits détails comme les charnières, les poignées de portes etc… apparaissaient trop blanc. J’ai repris ces petites pièces avec du vert pour atténuer ce blanc un peu disgracieux. Puis j’ai sous-ligné d’un trait fin marron le dessous de ces pièces mobiles, pour les détacher de la carrosserie.
- Les supports de ridelles reçoivent le même traitement.
- Avec quelques brossages supplémentaires de marron clair, un peu de vernis, j’affine la texture de la boue, partout sur le camion (caisse, roues…).
- Je contraste plus fortement le verre du phare, en ajoutant des touches métallique foncé sur le bas du verre.
- Je peins le cadre du pare-brise aux mêmes couleurs que la cabine. - Pour simuler les vitres, j’ai déposé quelques touches de vernis brillant au centre de la fenêtre. Cela donne l’illusion d’une fenêtre sale, givrée, avec de la buée à l’intérieur, qui a été grattée ou frottée à minima pour permettre à l’équipage de voir à l’extérieur.
- J’ai ensuite mis en place la petite vitre supérieure en position ouverte. J’ai découpé un petit rectangle dans du rhodoïd fin et transparent, que j’ai collé avec une goutte de vernis brillant. Puis j’ai peint le pourtour du rhodoïd en vert.
- Le dernier travail concerne le chargement. Jonglant entre des jus, des brossages, j’ai fini la mise en couleur des caisses en bois, et divers matériels

N'oubliez pas que la maquette est au 1/100ième, sa taille réelle est d'environ 6cm de long.

 

 



Retrouver mes précédentes réalisations sur la deuxième Guerre Mondiale.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire