lundi 20 mars 2017

4cv - Retro futur - [3] La motorisation

Après une période de réflexion, d'essais à blanc, vient le moment de concrétiser tout ça. J'attaque enfin les phases de collage !



Je colle des bouts de plastique un peu partout. Pendant qu'un collage sèche sur le bâtiment, je m'occupe de la voiture. Quand je ne bidouille pas la carrosserie, j’aménage l'intérieur.

Je colle la grille de la partie couloir. Cette grille permet d'aérer et d'alléger la partie bâtiment de la saynète. Comme d'habitude, c'est un bout de tulle de mariage qui figure le grillage.


La motorisation arrière. Oui, la 4cv du rétro-futur reste une "toute à l'arrière": traction arrière, moteur en position arrière (dans le coffre). Pour la base de ce bloc de propulsion, j'ai utilisé plusieurs tubes en plastique de diamètres variés, que j'enfile les uns dans les autres.
Le trou percé dans le châssis va recevoir une des tiges de fixation de la voiture sur le décor. Oui, il faut y penser dès maintenant, si on veut avoir une mise en peinture facile, et un montage final, une fois tous les éléments peints séparément, sans soucis.

Préparation des réacteurs avant. Les demi-bouchons jaune vont se loger à l'intérieur de la voiture, en retrait du passage des roues. Ainsi, en regardant la voiture de profil, on aura une impression de mécanique complexe.
Petit pas à pas d'une découpe de bouchon de compote à sucer !

Enfin, je commence la préparation de la maquette. Je colle les différents éléments intérieurs, en modifiant un peu le volant pour le rendre plus "avion", en changeant la position du levier de vitesse; j'ajoute un accoudoir à l'arrière pour séparer la banquette. Côté carrosserie, je ferme les fenêtres arrière avec une feuille plastique découpée à la forme adéquate de la fenêtre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire