jeudi 5 juillet 2012

Shi Kwette - [1] - Jours 1 à 10

Shi Kwette
Pilote FSx 3.8 en 2049
Buste résine 1/9, sculpture de Benoît Cauchie

 Jour 1
Après la Punkette, je ne résiste pas longtemps au nouveau buste de Bnoa (B. Cauchie, donc)… Alors c’est parti pour un pas à pas en direct live !
Vu mon rythme chaotique, les mises à jour du topic vont être… lunatiques !


Dans le sachet, il y a beaucoup de pièces. En effet, il y a des grappes de couettes… des p’tits bouts de résine qu’il va falloir ébavurer un minimum.
Il y a ensuite le tuyau, qui dans mon cas est mal moulé… je vais le remplacer par un ressort de même diamètre, ça va m’éviter un travail fastidieux de reprise des anneaux.
Pour le reste (le buste, le paquetage, le masque), le tirage est pas mal du tout, avec juste une petite ligne de moulage à reprendre sur l’épaule de la demoiselle.
Comme souvent avec la sculpture de Bnoa (il a à mes yeux sculpter l’un des plus beaux cul du monde de la figurine), les formes sont comme je les aime ! Rondes, harmonieuses, appelant le pinceau :o)

Préparation habituelle des pièces, c'est-à-dire ébavurage (limes, papier de verre), collage à blanc pour vérifier que tout se présente bien. Le nettoyage des couettes est effectivement fastidieux !


 Jour 2
J'ai rebouché au milliput une bulle placée sous le buste, au niveau de la cartouchière, qui fragilisait cette dernière.
Après un nettoyage au dentifrice et brosse à dent du buste, je colle toutes les couettes sur le crâne avec de la colle cyano. Attention, il n'y a pas de rab' ! C'est un peu dommage, vu la taille de la couette, il est facile d'en perdre une...
J’ai pour habitude de tout coller (tout au moins au maximum) avant la sous-couche… je n’aime pas beaucoup les manipulations de pièces après peinture… pour ce buste, je vais donc tout monter, excepté le masque.
Avant les couettes


Après les couettes
  

 Jour 3
Avant de m’attaquer à la reprise des couettes, je me suis amusé à détailler un peu le masque à gaz. A l’origine, il est prévu dans le kit deux options, soit de monter le masque sur le visage, soit de le laisser pendre sur un coté du visage par une des lanières. Les deux solutions ne me plaisaient guère, je trouvais que le masque venait casser la ligne fluide du visage… Je vais faire pendouiller le masque à la tête de la bonbonne ! L’idée aussi est de conserver le tuyau fixé au masque et à la bouteille d’oxygène.
Pour ce faire, il me faut changer les sangles d’attache et refaire le tuyau d’air.
Les attaches
Je les refais dans du scotch noir plastifié.

 Je découpe deux bandes de même longueur et largeur que les originales en résine. Avec une pointe, j’en perce une extrémité (celle qui viendra se coller sur le masque où il y a déjà un « bouton » de résine)

Je découpe au cutter les boucles d’attache. Je les affine un peu à la lime.


Je colle à la cyano les attaches en résine sur la bande de scotch









Le tuyau

Je vais refaire le tuyau en utilisant un fil de fer épais (dans mon cas, c’est un fil de fer gainé de plastique, c’est ce que j’avais dans ma boîte à rabiot du diamètre que je voulais) pour donner la forme du tuyau, et un petit ressort pour l’aspect annelé.
(Sur la photo, vous pouvez voir le tuyau original en résine)





En faisant plusieurs essais à blanc (je positionne le masque sur la bouteille, et je joue avec mon fil de fer), j’arrive à la bonne forme et au bon mouvement de mon fil de fer.

Il me reste à enfiler le ressort sur le fil de fer. La souplesse du ressort va me permettre de le faire coulisser tout le long du fil qui lui est plus rigide.


J’ai repercé le masque et la bouteille au nouveau diamètre de mon fil. Je colle le fil de fer à l’araldite rapide. Une fois la colle sèche, je fais glisser le ressort jusqu’au bout, et je le fixe avec une goutte de cyano.

Le masque fini

 Jour 4
Détails des couette de la miss

La tête après nettoyage... Des trous dans le crâne sont prévus pour les couettes. Je vous conseille de bien garder les « carottes » sur chaque couette lorsque vous les ébavurez, elles facilitent grandement la fixation de la couette à son emplacement !









Je colle les couettes à la cyano... j'essaie de les coller toutes plus ou moins dans le même sens, pour donner un semblant de mouvement à l'ensemble.








Sous-couche à la bombe Citadel. Cette sous-couche me permet de visualiser les défauts, les surplus de cyano à gratter ect..





.





Je me rends compte qu'il y a des espaces entre certaines couettes et la chevelure, des « vides » que je vais devoir combler. J'ai utilisé du milliput normal (le vert), plus compact et qui se tient mieux que le blanc. Le vert est pour moi plus facile à poser et à travailler dans le frais.





Pas besoin que je repasse une couche de base à la bombe, je ferai une sous-couche colorée pour les cheveux.

Prochaine étape... les couleurs !


 Jour 5 (enfin, nuit 5 plutôt !)
Je vais m’inspirer des indications « officielles » du sculpteur pour la mise en couleur : noir et orange.
Sous-couche colorée
Je commence par une sous-couche colorée à l’acrylique. Généralement je peins directement sur la sous-couche blanche, mais là, je voulais masquer le vert du mastic sur les couettes pour être sûr d’avoir une surface uniforme; de même pour le bustier, je vais le peindre en cuir noir, la sous-couche va me faciliter le travail à l’huile.

Couleurs à l'huile

Sur cette photo, les tubes de couleur à l’huile que je vais utiliser pour la teinte chair. Je dépose les noisettes sorties du tube sur un papier mouchoir, qui va pomper l’huile en surplus ; je récupère ensuite ces noisettes sur une palette classique.





Sur les photos ci-dessous, la chair est finie (à quelques retouches près). La demoiselle est blanche de peau !
J’ai passé un jus de Garance brune alizarine et Orangé de Mars sur la chevelure.
Et j’ai ressorti les acryliques pour passer une première couche de couleur sur la bouteille d’oxygène et la boîte à dos.

 



 Jour 5 et demi
 

La palette dans son jus, après passage de la teinte chair.











J’ai retouché le visage, ajoutant un peu de rouge aux pommettes, affinant la bouche, les oreilles, les paupières. J’ai aussi retouché légèrement les ombres légères des épaules et du torse.




Un gros plan du visage
 Et je ne résiste pas au plaisir d’un nouveau plan rapproché des rondeurs de la miss ! La mise en volume est fine, souple, tout en douceur… Benoît, tu as des doigts magiques !





 Jour 6
Premier brossage de la chevelure, avec différentes teintes plus ou moins orangées. Bon, je sens que cette chevelure ne va pas être des plus simples à réussir.



Et j’ai aussi passé une première couche d’huile colorée sur le matériel qu’elle trimballe sur le dos. Je vais attendre que ce soit complètement sec pour affiner un peu les détails.






 Jour 7
Le visage retouché (notamment le dessin des lèvres), avec les yeux peints. Je passerai une couche de vernis brillant une fois la peinture sèche.
J’ai aussi commencé les différentes matières noires (collier, lunettes…)


 Jour 8




J’ai de nouveau retouché le visage en essayant de suivre les remarques de Benoît.







 



 J’ai aussi noirci du cuir, posé les premières touches métalliques sur les cartouches.









 Jour 9
[Commentaires sur Minicréa]
Bnoa> Promis, je ne lâche rien ! :D Je n’avais pas repris toutes tes remarques… ;) L’entre-yeux, je n’y retouche pas… la sculpture est assez prononcée, et en vrai les ombres portent moins qu’en photo. Sur ces nouvelles photos ci-dessous, j’ai repris un peu la lèvre inférieure (je n’avais fait que la supérieure). Je crois que je ne peux pas faire mieux… et il faut aussi avouer qu’en vrai, le rendu est légèrement différent. Enfin, j’avais retouché les yeux effectivement, et prolonger les sourcils.

J’avais une courte soirée aux pinceaux, je me suis astreint à reprendre toutes les « bordures » des ceintures de cuirs, vêtements. Les différentes zones sont maintenant bien mieux définies.
Les parties restées blanches seront en orange. Pour détourer ces parties, j’ai accentué l’ombre de la teinte chair : Brun de Mars pur, fortement dilué, en utilisant un pinceau fin à poils longs. Cela m’a permis de maitriser la finesse du trait, et obtenir un fondu immédiat avec les parties plus blanches de la teinte chair.
Côté masque, j'ai uniformisé le vert des verres. Je repasserai une couche de vernis à vitrail vert, pour donner la profondeur et l'effet verre.





Très petite avancée au final !

Et une photo de la palette


  







 Jour 10
En revisionnant les photos, je me suis dit que c'était intéressant de faire un focus sur la peinture des yeux/visage. L'évolution en 4 photos...





Je poursuis la mise en couleur de Shi-Kwette.
J’ai repris les parties métalliques (notamment les cartouches, les boucles d’attaches, les boutons). La cartouchière est finie (même si je dois reprendre deux-trois bricoles pour affiner encore).

Ca avance vraiment lentement, j’ai peu de temps à y consacrer. Mais le plaisir reste intact !
Bnoa, ta sculpture est un bonheur sous le pinceau (excepté les couettes !).

Et quelques photos détails, je l’espère pour le plaisir des yeux ;o)
Une vue de face (un peu sur-exposée, mais qui donne tout l'éclat du métal !)



 Deux vues des cartouches










Le grain de peau




(Reprise d'un pas à pas réalisé pour MiniCréa jusque là... suite et fin ici même sur ce blog)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire