vendredi 27 janvier 2012

[Tutti tuto Couleurs] Tuto Tartine

Tuto Tartine, la peinture à l'huile facile !
Pas à pas réalisé en… il y a longtemps !, à Londres, en fin de week-end GD.
Photos prises par NallaN le Rascal.

01- Le matos
Le choix de la cuillère est important. Et j’ai choisi les confitures pour leur couleur.


02- C'est parti !
Je pose ma première couleur, la foncée.


03- Pose deuxième couleur
Après avoir bien nettoyé la cuillère, je passe la deuxième teinte, bord à bord de la première, mais sans les mélanger.


04- Avant fondu


05- Le fondu des teintes
Toujours avec une cuillère propre et sèche, je fonds les deux couleurs. Petits tapotis, subtils lissages, suivant le sens donné à la cuillère c’est le foncé qui va vers le clair, ou bien le clair qui va vers le foncé.


06- C’est beau
Fignolage du fondu



07- Miam!
On en mangerait !



08- Votre serviteur et la tartine finie

mardi 24 janvier 2012

Galerie "et Demain"







Marin de l’espace / 2003 / 28mm GW
Marin de l’espace / 2003 / 28mm GW


















2011 Odyssée galère / 2000 / 54mm Création personnelle

Une nouvelle fois inspiré par Bill Horan : dans toutes ses démonstrations, dès qu’il finit le squelette avec des trombones et trois bouts de pâtes, la figurine est vivante ! Vivante, et en plus, on reconnait de suite sa patte. Impressionnant !
Et pour l’ambiance, c’est un mixte entre Adamov et Brom.

Galerie "Le bronze et le fer"


Entre la Préhistoire et l'Antiquité, une période floue et barbare qui vit naître les premières légendes.

Roq' Bâ d'Hélène le Skrill / 2007 / 1/16ième Sculpture de C. Roquelaine



Barbare Poops / 2006 / 54mm Boite Tsunami
Une des 8 références de la boîte Tsunami en Asie (éditée par feu Créafigs). Celle-ci fut sculptée par Incredible Poops.




Allalane le rascal / 2004 / 28mm Sculpture de A. Carrasco
Allalane le Rascal, Héraut, tribu des Hirsutes. La première sculpture d'A. Carrasco dont il fut fait quelques tirages résine.



Enora / 2003 / 28mm Celtos





Mael la fianna / 2003 / 28mm Rackham





La clef / 1996 / 28mm Fenryll



Duel / 1996 / 28mm Fenryll



Miss Arena / 1996 / 28mm Fenryll



Marin / 1996 / 28mm Fenryll





Temps barbares / 1994 / 54mm Belgo
C'est un ré-habillage d'une figurine au 1/35ième 2ième GM (un tankiste américain). Le costume est fortement inspiré d'une illustration de C. Achilleos; la statue est une vieille référence G&W (enfin à l'époque, c'était une nouveauté !).



Chasseur Zaguest / 1993 / 28mm Ral Partha

lundi 23 janvier 2012

Wolfgangs Vampirburg

J’ai retrouvé un tutoriel en photo sur la construction d'un château, Wolfgangs Vampirburg. Il peut donner pleins d’idées.

Par ailleurs, dans le menu du blog, une nouvelle page présente les anciens éditos avec photo et citation d’époque.

Pour finir, une galerie de photos étonnantes , une découverte musicale: The XX !

Midi-Minuit - [3] - La transfo de la figurine

La figurine de départ est une réf. Andrea, S4-F09 (Wyatt Earp).
La fonderie n’est pas extraordinaire, il y a pas mal de défauts (notamment à la jonction des différentes pièces, le col, les bras…) qui nécessitent un travail de préparation plutôt long : reboucher des trous au milliput, affiner à la lime, cutter certaines parties (j’ai affiné pas mal les pans du long manteau qui s’envolent, les rabats de poche, le col), poncer les grandes surfaces pour les lisser.
Deux tenons (des morceaux de trombone) viennent se ficher dans les pieds, pour fixer solidement la figurine au socle.
Pour coller au personnage de la BD Midi-Minuit (édité par Soleil), je dois remplacer les mains et la tête. Je trouve mon bonheur dans les références résine Historex (ce sont des pièces détachées disponible en sachet).
Sur la hanche côté droit, je supprime un « holster » (en grattant le métal) pour le remplacer par un fourreau d’épée.
Le fourreau, la tête et les mains seront collés une fois la figurine peinte. Ces pièces sont fragiles, j'essaie de ne rien casser pendant les manipulations de la figurine sur le décor et pour la mise en couleur.

Tête en résine Historex. Une fois la figurine peinte, j'ajouterai la mèche de cheveu qui lui descend sur le front. J'ai aussi figuré, en fil de cuivre, le lacet qui attache normalement le bas du "holster" à la jambe.


Sur la jambe apparait bien la zone poncée et mastiquée à l'emplacement de la gaine que j'ai supprimée. Le héros de Midi-Minuit a une natte: sur une armature métallique plantée à l'arrière du crâne, j'ai créé les volumes et les détails de la tresse avec du milliput, du fil de cuivre et de la feuille fine de plomb.


Sur cette image, on voit bien les différentes zones travaillées au mastic pour obtenir une surface lisse et unie.



Les mains sont des réfs résine Historex. J'ai légèrement modifiés la position des doigts pour correctement intégrer les armes. Le pistolet est une réf plastique Historex (cette marque est une mine de pièces détachées !). Le fourreau est en carte plastique raillée et poncée. Idem pour la lame de l'épée. L'habillage de l'épée est en milliput.



lundi 16 janvier 2012

Midi-Minuit - [2] - Le décor

Croquis de départ
Comme souvent lorsque j’ai une idée de mise en scène, avant de passer à la construction, je commence par un ou plusieurs croquis. Il y a pas mal de dessins qui passent à la poubelle, pour n’en garder qu'un au final !



Boule transparente
Sur ce décor, j’utilise plusieurs fois des billes transparentes pour simuler des éléments décoratifs.
J’ai récupéré ces billes transparentes en plastique dans une boutique de parfum. Ces billes remplissaient des verres, bols, dans lesquels étaient plantés divers pinceaux, tubes, papier à parfum… J’en ai prélevé une bonne poignée, j’ai de quoi m’amuser avec pour quelques temps !
En parallèle de cette saynète, je prépare un sorcier qui tient cette boule de cristal en main. Je pense qu’avec une peinture fluo sur la main, et un vernis coloré (genre vernis à vitrail) passé à la base de la boule, je dois pouvoir obtenir un effet sympa dans les reflets colorés visible à travers cette boule transparente.


Le lampadaire
La base de départ est une version plastique de la marque Tamiya au 1/35ième (réf. 35067). J’ai récupéré une partie du pied, sans la partie hexagonale. Le fût est un des poteaux disponible dans cette même boîte.



La grille
Au sol, le lampadaire est posé sur une grille avec verdure, le tout ouvert sur le trottoir.
La grille est un carré découpé dans du tulle plastique (souvent utilisé pour les sachets de dragées).
Dans un premier temps, je découpe et positionne correctement des bandes de scotch sur le tulle. 

Je retourne mon morceau de tulle, et j’ai les bandes noires qui vont me servir de guide pour coller les bandes plastiques qui simuleront le cadre métallique de la grille.
Je découpe les bandes de bonne longueur dans une feuille plastique, je les colle à la colle à maquette sur le tulle.

Une fois l’ensemble bien sec, je décolle le scotch au verso, et je découpe le tulle le long du plastique. Pour finir, je simule les points de fixation du cadre au sol, avec une pointe sèche. La peinture finira le « trompe-l’œil ».

Le support de lampe
Pour coller à mon idée « Art Nouveau », je pars sur un support d’ampoule avec arabesques. Je reprends la même technique décrite pour les arabesques de la rambarde.
Je dessine le modèle sur papier, je découpe mes bandes de métal (bonne largeur et bonnes longueurs), je les mets en forme une à une en suivant peu ou prou mon modèle dessiné, et je les colle au fur et à mesure. Une fois cet ensemble fini, je le colle sur le fût.
La coupole protectrice de l’ampoule est une feuille métallique mise en forme sur une boule. L’ampoule sera une bille transparente (je la collerai au dernier moment, quand l’ensemble lampadaire sera peint), posé sur une rondelle qui figure le culot (une « tranche » découpée dans un tube en plastique, un tube de coton-tige si je me souviens bien).
Les boules décoratives sont les mêmes billes transparentes déjà utilisées par ailleurs.



La construction de la rambarde
Au sol, la bordure est une bande découpée dans une feuille plastique. J’avais préalablement dessiné la courbure sur la feuille, puis j’ai découpé la feuille aux ciseaux et affinés la courbure et la largeur au papier de verre. Pour finir, j’ai percé les trous pour le passage des colonnes.
J’ai percé les mêmes trous dans la plaque de polystyrène (en me servant de cette bande plastique comme modèle).
J’ai positionné les poteaux (j’avais de la fibre optique du bon diamètre sous la main, d’où la transparence du plastique sur les photos). J’ai enfilé une petite rondelle plastifiée sur chaque colonne pour simuler un pied.
La main courante est en carton plastifié. J’aurais pu utiliser de la carte plastique aussi, mais le carton, plus souple, m’a permis d’adopter plus facilement la courbure imprimée par le positionnement des colonnes. La première bande, plus large, est percée pour accueillir les colonnes. La deuxième bande, plus fine, vient couvrir le tout.
Les boules décoratives sont collées toutes les trois colonnes.
Les anneaux décoratifs, placés sous la main courante, sont des petites perles métalliques achetées dans une boutique « Artiste » (genre Dalbe, Créatif, Arthaud etc.)
Les arabesques sont faites à partir d’une bande découpée dans de la feuille métallique. Sur une feuille de papier, je dessine à l’échelle 1 le modèle. J’utilise des manches de pinceaux ou autres outils de différents diamètres pour mettre en forme mes arabesques. Je vérifie régulièrement la bonne mise en forme de mon arabesque en la posant sur le modèle dessiné.
En même temps, l’intervalle entre mes poteaux n’étant pas exactement de la même longueur, je vérifie aussi que mon arabesque se positionne correctement sur ma rambarde.
Pour ce type de décoration, j’utilise des feuilles métalliques rigides (de type opercule de boîte de lait pour bébé), et non de la feuille de plomb, beaucoup trop molle et qui de fait ne tient pas en forme.
J’avais utilisé la même technique pour figurer les fenêtres sur le décor de ma version d’Artémis.


Les différents éléments de la rambarde sont collés entre eux à l’araldite (juste un petit point de colle). L’ensemble sera ensuite sous-couché en blanc.

La fontaine
Le socle avait déjà une « rigole » à sa surface (trace d’un outil à bois, le socle est une chute d’une baguette de bois), elle me servira de déversoir !
J’ai habillé cette rigole d’une mince feuille métallique.
La tête décorative qui sert d’embout à la fontaine est une tête en plastique de gnoblard G&W, percée pour l’occasion.


La rue
Le volume du « trottoir » est donné avec un morceau de polystyrène. Le dessus sera laissé tel quel (j’ai gravé de larges dalles), la tranche sera « habillée » de pâte Darwi modelée pour simuler un muret de pierre (une photo qui va me servir de modèle).

Le sol va être en milliput gravé (j’ai fait des tests avec de la pâte à modeler, j’ai trouvé le dessin à créer).
La feuille de papier va me servir de modèle à la découpe de ma feuille de milliput.

vendredi 13 janvier 2012

Les catalogues d'expo de l'hiver !

Il est sorti il y a quelques semaines déjà, mais je ne peux manquer de vous rappeler que le nouveau Spectrum 18 est arrivé ! Je donne le lien vers le site officiel de la revue (ainsi, vous allez pouvoir être tentés pas pleins de beaux livres), mais il est disponible sur Amazon pour pas cher.

Et il va sortir dans quelques semaines, le tout chaud CFSL n°6 (héééé oui, déjà !).

Par ailleurs,  je vous invite à découvrir -ou re-découvrir- quelques liens sur la toile. Laisser-vous aller à une séance de Vagabondage, déambulations et rêveries.

vendredi 6 janvier 2012

JBA Diorama


Et un premier lien à partager (une découverte récente pour moi), le site JBA Diorama, qui propose des mises en scène alliant ambiance et recherche historique, emplies d’astuces de construction, de création d'effets visuels : JBA Diorama 
Une réalisation, une mise en couleur et des ambiances très personnelles, un texte qui dévoile des réflexions fort intéressantes comme les motivations de l'auteur, les concours de figurine ( l'expérience lugdunumienne est excellente)...

Midi-Minuit - [1] - Introduction

Et c’est parti pour une nouvelle saynète !
Cette fois, c’est du 54mm. Mise en scène de facture plus classique, je m’inspire fortement du personnage masculin  de la BD Midi-Minuit pour modifier ma figurine.
Je suis parti de la référence « Wyatt Earp » de la marque Andrea. Les mains et la tête sont des références résine Historex, le pistolet en plastique est Historex aussi, l’épée et le fourreau sont fabriqués maison (morceau de plastique et milliput). Un peu de ponçage, bouchage de trous (la fonderie n’était pas exempte de défauts), et voilà ma petite transfo terminée ! Comme les pièces sont fragiles, pour le moment je ne colle ni les mains ni la tête pour ne rien casser pendant les manipulations de la figurine sur le décor.

Pour la partie décor justement, je voulais une ambiance tendance « Art nouveau », sans engrenages et mécaniques diverses. En même temps je voulais tester différentes techniques de construction « maquettistes », sans rien inventer, mais en jouant avec les matériaux et ce que j’ai pu voir sur la toile. Je vais détailler au fur et à mesure des photos…
Pour une fois, je n’ai pas du tout l’idée de l’ambiance que je vais obtenir, je n’ai pas de palette de couleurs en tête. J’ai plutôt envie de reprendre les coloris vifs de la BD, mais c’est encore à peaufiner !



 

Arène

Je me lance de nouveau dans l’arène !
J’ouvre un Blog.
Pour le plaisir de partager quelques idées, photos, liens et découvertes, en essayant de ne pas multiplier des informations par ailleurs disponibles, tout en pariant sur des mises à jour régulières… Ca va être chaud !
Je vais essayer de "tagger" les posts de façon à retrouver une navigation aisée à suivre sur la gauche de l'écran.
Sur la droite, quelques flux RSS de sites/blogs de personnes que j'apprécie (finalement, j'aime beaucoup ce principe de flux disponible à tout moment).

Là,  je tâtonne un peu, le contenu est réduit (plus réduit, c’est le vide), mais j’espère remettre en ligne quelques textes et photos publiés sur feu le site administré par sieur Forte Maul ; et bien sûr, alimenter cet espace de nouveautés !

Je commence par une nouvelle saynète en 54mm, qui murit depuis un temps certain, que j’ai commencé il y a un certain temps, et que j’avance à un rythme chaotique: Midi-Minuit


Bonne lecture.